Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Claudie Gallay Une part de ciel

Publié le 15 Novembre 2013 par evalire in lectures

J'ai reçu ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten . C'est ma première participation et je trouve difficile de mettre une note à un livre alors que je suis tellement admirative face au talent des écrivains.

Claudie Gallay Une part de ciel

Une boule de verre remplie d’eau qu’on agite pour voir tomber la neige sur un cheval de bois. Quand Carole la découvre dans sa boite aux lettres, elle replonge dans son enfance. Son père Curtil avait pris l’habitude de quitter sa famille, sans raison, « Il a besoin d’air » disait sa mère ;Pour annoncer son retour, il envoyait une de ces boules touristiques et toute la famille entrait en effervescence à l’idée du retour du patriarche.

Devenue adulte, Carole vit seule à St Etienne, depuis la séparation d’avec son conjoint et le départ de ses filles pour l’Australie. Mais là encore, elle laisse tout pour rejoindre son village natal, le Val des Seuls dans la Vanoise, et attendre impatiemment avec son frère Philippe et sa sœur Gaby le retour du père voyageur.

A l’approche de Noël, les paris sont engagés sur la date d’arrivée de la neige.

L’espoir de l’ouverture d’une piste de ski dans ce village de montagne moribond attise les esprits. Doit on s’ouvrir au tourisme ou conserver la nature intacte dans ce coin de montagne isolé ?

Franky rêve de moderniser son bar, en ménageant ses nombreux habitués.

La baronne qui gère le chenil imagine ses chiens courir en liberté dans le champ voisin que doivent lui accorder les autorités départementales.

Gaby,qui vit avec la môme, sa fille adoptive, compte les jours qui la séparent de la sortie de prison de son Ludo, pour enfin quitter son pauvre bungalow et vivre dans une vraie maison.

Philippe doit choisir entre sa passion pour son métier de garde forestier et sa femme qui réclame un peu d’attention.

Alors que tous se tournent vers l’avenir, en revenant au Val, Carole se retrouve face à son passé, Jean, son amour de jeunesse, les lieux de son enfance et puis ce souvenir qui l’obsède.

Quand leur maison d’enfance a pris feu alors qu’ils étaient tous dans le grenier, sa mère ne pouvait prendre que deux enfants pour descendre l’échelle. Elle portait Philippe et elle a tendu la main vers Gaby, mais Carole l’a implorée du regard et a sauté dans ses bras. Gaby en pleurs a attendu seule dans la fumée l’arrivée des secours. Carole est persuadée que sa mère ne l’avait pas choisie et qu’elle l’a obligée à abandonner sa sœur.

Par des phrases courtes et beaucoup de dialogues Claudie Gallay plante le décor de ce village perdu et de la routine qui rythme les journées de ses habitants. Elle sait transmettre la chaleur humaine des ses personnages qui au fil des pages deviennent de plus en plus attachants. Malgré toutes ces qualités, je ne suis pas enthousiasmée par cette lecture, Je déplore trop de ressemblance avec son précédent roman les déferlantes (une femme seule dans une contrée hostile La Hague) Il manque ici l’étincelle qui éviterait la monotonie du récit. C’est le cinquième livre que je lis ce cette auteure et cette petite déconvenue ne m’empêchera pas de continuer à suivre ses écrits.

«Contre le mur, une énorme horloge marquait l’heure par le défilement de grands chiffres noirs. Une mesure du temps qui ne laissait pas de trace, donnait le sentiment que cela n’avait pas d’importance, qu’il s’agissait seulement d’un éternel recommencement. »

Commenter cet article

Malika 20/11/2013 18:24

Pas très motivée à lire ce nouveau Claudie Gallay ... peut-être plus tard.

Nadael 18/11/2013 17:48

Je n'ai jamais lu cette auteure. J'ai très envie de la lire, je commencerais peut-être par Les déferlantes...

evalire 18/11/2013 21:36

personnellement c'est mon préféré.

Sous les galets 16/11/2013 11:07

Je l'ai reçu aussi, je ne l'ai toujours pas commencé, il faut que je me dépêche, mais ton billet me refroidit un peu (ceci dit je n'ai pas lu les Déferlantes donc je n'aurai pas une impression de déjà lu)

evalire 17/11/2013 17:10

Il y a beaucoup de bonnes choses et je pense qu'il peut te plaire .Le souci quand on connait bien un auteur, on devient plus difficile.

Syl. 15/11/2013 22:45

Bonsoir, je suis entrain de le lire. Je repasserai par ici prendre lien et lire un peu mieux ton billet. J'ai simplement vu ta conclusion...

evalire 17/11/2013 17:09

j'attends avec impatience ton billet