Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Momo et les plumes 30

Publié le 22 Juin 2014 par evalire in plume

Momo et les plumes 30

Et voici le texte de ma sœur Momo poétiquement inspirée ( elle) par ces mots :

tendresse, peau, solidarité, incompréhension, mosaïque, regard, amour, handicap, souffrir, tolérance, dispute, similitude, solitude, séparation, complémentaire, richesse, éloignement, étranger, égal, déranger, combattre.hagard, herbage, horrifiant.

bzzbzzz bzz bbbbzzzz

nous les petites fourmis, nous avançons sans faire de bruit, là-haut dans l'herbage agité par le vent taquin

en suivant chacune notre route aux alentours de la fourmilière juste sous l'ombre des sapins

on tire on pousse,

on transporte tout un tas de machins

on se double, on se croise, on s'accompagne un bout de chemin....

on bosse on bosse, il faut remplir le magasin!!

moi ces derniers temps je retrouvais au petit matin

une congénère arrivée en juin d'un talus étranger et lointain,

et elle essayait de m'initier d'égal à égal, entre copains

à ces sons rauques qui se pratiquent chez ces cousins

et on causait de tout et de rien..

aujourd'hui soudain, elle a reçu un appel codé,

et elle doit changer de parcours pour filer d'un autre côté

et me voilà toute dépitée

et je réalise qu'elle va me manquer

elle et ses sons, ses mots, ses idées...

je commençais à prendre l'habitude,

même si on avait pas que des similitudes

en fait je suis sure que dans ma minuscule mémoire de fourmi,

même quand l'éloignement l'aura rendue plus petite qu'une graine d'ancolie
même si avec le handicap et l'âge je suis devenue hagarde et fatiguée

me restera toujours le souvenir de ces petites ondes que sans relâche elle émettait sans crainte de déranger

persuadée qu'elle était qu'on ne doit ni se taire ni se cacher

et toujours diffuser sur radio solidarité

à la rescousse de ceux qui souffrent des disputes,

de manque d'amour ou de tendresse...

de la solitude ou de la séparation

ou de toute une mosaïque d'incompréhensions

pour l'instant je suis à fleur de peau, mais je dois combattre mon émotion

pour lui souhaiter bonne route et lui offrir ma bénédiction

attends un peu amie fourmi

approche encore tes petites antennes, que je les frotte, que je te BZZZITE

BZZ BZZ merci amie pour ta chaleur

et pour ta richesse culturelle

que tu voulais faire rentrer dans ma cervelle

merci merci pour ton clair regard

ta tolérance à mon égard

je te souhaite bien d'autres bonheurs

allez, voilà, c'est horrifiant!

que je verse une larme comme un enfant....

Commenter cet article

Sharon et Nunzi 04/07/2014 13:37

Très joli poème - et l'image donnée de la fourmi est bien éloignée de celle de La Fontaine.

patchcath 27/06/2014 06:38

Un bien joli billet pour une longue amitié partagée. J'ai essuyé une larme moi-aussi à la fin de ce beau poème

dimdamdom59 25/06/2014 16:00

Oh que c'est mignon, je m'attendais un moment à ce que ton amie soit la cygale de la fable, mais que nenni, c'est une de tes congénères, charmante, travailleuse, partageuse , toutes les qualité d'une véritable amie.
Merci Momo de ce chaleureux partage.
Bisous.
Domi.