Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

evalire et les plumes 32

Publié le 21 Juillet 2014 par evalire in plume

M'dame mdame asphodèle j'avoue, je suis très très en retard pour rendre ma copie sur les mots du silence:

Essentiel, réserve, regard, félicité, observer, musique, minute, nuit, agneau, son, muet, méditation, apaiser, angoissant, justesse, jacaranda, jouer.

Vous trouverez ici les textes des élèves sérieux qui ont rendus leur copie à l'heure :

et puis un de mes souvenirs de silence.

Au son de la fanfare municipale, le défilé s’engagea dans les rues du village.

Derrière la bannière fièrement brandie par le chef d’orchestre, les jeunes musiciens jouaient fébrilement leur partition de musique en observant d’un regard anxieux les anciens qui, muets, leur signalaient d’un froncement de sourcil, tout manquement à la justesse de chaque note.

Les élus portaient fièrement mais avec la réserve essentielle à leur fonction, l’écharpe tricolore.

A leur suite, les enfants des écoles loin de se conduire comme de doux agneaux chahutaient dans les rangs, malgré les semonces de l’instituteur qui cherchait à les apaiser.

Quelques fêtards, au sortir d’une nuit de beuverie agitée, attirés là par le pot de clôture fermaient la marche d’un pas hésitant.

Bientôt le cortège franchit le portail du cimetière et la foule entoura le monument aux morts. (J’entends encore le crissement des graviers sous mes pieds.)

Après le discours à la mémoire des enfants du village félicités pour leur courage et la pose d’une gerbe de jacaranda au pied du monument, le maire demanda une minute de silence.

Un calme angoissant envahit le cimetière et les portraits de Georges et Henri s’imposèrent à mon esprit en état de méditation.

Oui, les visages encore enfantins des frères de mon grand père emportés tous les deux par celle qu’ils nommaient la grande guerre.

Henri

Henri

Georges

Georges

Commenter cet article

patchcath 27/07/2014 08:53

Il y aura juste cent ans demain:
"28 juillet 1914 - L'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
Un mois après l'assassinat de l'archiduc autrichien François-Ferdinand à Sarajevo, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
Le conflit se généralisera rapidement avec l'enchaînement des alliances : d'un côté la Triple-Entente (Russie, France et Grande-Bretagne) et de l'autres la Triple-Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne et Italie). "

Soène 26/07/2014 18:36

Il faut en parler pour que ça ne se reproduise jamais.
Mais peut-on arrêter la folie des hommes ?
Que de morts, de jeunes hommes, quel gâchis.
Un texte de mémoire, Evalire, qui est un bel hommage.
Bonnes vacances et gros bisous

Asphodèle 22/07/2014 10:20

Un texte qui commence gaiement et finit de façon très émouvante ! Moi c'est un oncle que je n'ai pas connu qui est mort à 23 ans (en 1943), sinon j'avais un grand-oncles Georges qui avait fait les deux guerres !!! Par contre, c'est bien la première fois qu'on verrait une gerbe de jacaranda dans une telle manifestation (ou une autre) mouhaha !!! :lol: Bravo Eva et tu es pardonnée pour le retard !!! Je te préviens : les plumes du 28 juillet seront les dernières avant septembre, le 4 août je suis en longue pause.... ;)

evalire 22/07/2014 11:46

je ne raterai pas la dernière date car c'est toujours un vrai plaisir de participer. Merci