Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Agnès Desarthe Cinq photos de ma femme

Publié le 15 Février 2012 par evalire in lectures

chemin.jpg

 

Je n’ai pas l’habitude de relire les livres que j’ai aimé mais là j’avais envie de poursuivre mes lectures sur le thème des femmes et  j’avais gardé un bon souvenir de cet auteur lu il y a 8 ans. Au départ je pensait que j’allais uniquement relire quelques paragraphes puis je me suis plongée dans cette lecture pour retrouver le même plaisir que la première fois.

 Un homme de 80 ans vient de perdre sa femme, il est désœuvré et se sent seul .Il décide de trouver un peintre qui réalise le portrait de sa femme pensant retrouver la petite lumière dans ses yeux .Cette image ne va pas redonner vie à sa femme comme il l’espère mais  cela va lui permettre de faire un retour en arrière sur sa vie passée et de se rapprocher des siens.

 

            Un style agréable et une écriture qui coule toute seule.

Ce livre aborde de nombreux thèmes :

Comment faire  le deuil des êtres chers disparus ?

« Il la sentait partout dans la maison, percevait sa présence dans le moindre courant d’air, lisait des messages entre les sillons tracés sur le beurre. Récemment, il en était arrivé à se demander s’il pouvait jeter les miettes, au cas où l’âme  de Telma s’y serait réfugiée….Il ferait faire un tableau. Le visage de Telma peint par un artiste. C’était un bel hommage et un moyen sûr de lui faire comprendre qu’il acceptait sa nouvelle forme de présence….Elle était parvenue à tirer l’évidence qui s’y cachait : le portrait de Telma était, avant tout celui d’un cadavre… »

la vieillesse,la solitude,

« Il ne s’agissait pas de tromper la solitude -Max n’avait jamais souffert de ce mal- mais plutôt de commencer l’action pour lui donner plus de poids, s’assurer qu’on oubliait rien »

 Le rythme du livre construit sur la succession des rencontres avec les peintres et les souvenirs liés à ces échanges est bien choisi .Un bon moment de lecture.

Commenter cet article