Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Blandine Le Callet La Ballade de Lila K

Publié le 10 Mai 2013 par evalire in lectures

 

lila-k.jpg

 

 A la façon de Georges Orwell (1984) dont on sent nettement l’influence, Blandine Le Callet situe son roman dans une société totalitaire imaginaire ou règne une politique sécuritaire à l’extrême qui considère que le papier qui constitue les livres représente une menace pour la santé de l’homme (un bon moyen de contrôler les idées de chacun).

 

Lila, 6 ans, arrive  au centre dans un état de dénutrition et de faiblesse proche de la mort, grâce aux soins qui lui sont prodigués elle semble reprendre  goût à la vie. Elle a perdu la mémoire de ses premières années de vie, la seule image qui lui reste est celle des hommes en noir qui l’ont brutalement séparée de sa mère.

Retrouver sa mère devient son obsession,  le but qui va lui permettre de trouver la force de surpasser sa difficulté de vivre en société.

Lila est une sauvageonne, elle ne peut pas supporter le contact ni la présence d’autres enfants, mais elle est très intelligente et son amour pour sa mère la rend touchante de sincérité. Elle  retrouvera un rétablissement psychique  au contact des êtres en marge de cette société, qui savent laisser leur intuition et leur imagination  influencer  leur vie et qui comprennent que chaque être humain détient sa propre vérité.

Les liens qui unissent un enfant à sa mère sont indestructibles, et Lila a besoin de comprendre sa mère pour pouvoir démarrer sa propre vie.

 

J’ai beaucoup apprécié ce roman pour son hommage à l’amour filiale  mais aussi parce qu’il aborde les limites d’une vie aseptisée et entièrement’ sécurisée, un penchant dangereux de notre société actuelle.

 Un vrai coup de cœur à dévorer pour le plaisir de la révolte.

 

« Arrête a dit  Fernand en posant la main sur la mienne.

C’était la première fois qu’il osait me toucher .Je crois qu’il n’a pas réfléchi .Ou alors il l’a fait exprès, en se disant que c’était la seule de façon de me faire lâcher prise. J’ai fouillé dans ma poche, à la recherche de mes lunettes de soleil

.-Non Lila. Ce serait mieux d’éviter.

Je l’ai regardé sans comprendre et j’ai vu qu’il jetait un regard gêné aux miroirs sans tain. Bien sûr ils étaient tous là, de l’autre côté, à scruter mon visage, avec leur caméra qui filmaient en gros plan. Ils ne voulaient manquer aucun détail. Les lunettes de soleil gâcheraient le spectacle, fausseraient les données. Mais qu’est ce qu’ils attendaient ? Une crise de nerf, de larme, d’hystérie ? »

 

un autre avis sur ce livre celui de Nadael


de lystig

Commenter cet article

Lystig 25/05/2013 21:57

pas un coup de coeur pour moi !

Syl. 13/05/2013 17:39

Un livre de ma pal. A lire bientôt...

evalire 14/05/2013 21:32



J'attends ton avis .



Lystig 11/05/2013 15:31

ce ne fut pas un coup de coeur pour moi.... même si c'est un bon livre...

evalire 12/05/2013 14:20



je viens de me précipiter sur ton billets .c'est toujours un plaisir d'avoir un autre avis .Personnellement ce qui m'a touché dans lila c'est son amour pour  sa  mère malgrè la violence
de leurs rapports l'image de cette enfant qui reconstruit son passé en mangeant de la pâté pour chat dans un placard montre la difficulté de comprendre le psychisme de l'enfance.



Nadael 11/05/2013 11:20

Mon billet est ici : http://lesmotsdelafin.over-blog.com/article-la-ballade-de-lila-k-84853454.html
Ce livre a vraiment été un coup de coeur.

evalire 11/05/2013 14:50



merci tu en parles bien et j'ai ajouter le lien sur mon billet



Malika 11/05/2013 09:49

Je n'ai pas été aussi enthousiaste que toi ! J'ai trouvé ce roman très surfait, il ne m'a pas touchée et je m'y suis même ennuyée ... comme quoi !

evalire 11/05/2013 14:45



Au début je trouvais qu'il copiait 1984 puis je me suis accrochée au personnage de Lila qui m'a passionné .