Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Delphine bertholon Grâce

Publié le 30 Septembre 2012 par evalire in lectures

grace.jpg

 

 

Delphine Bertholon utilise  deux voix  et deux époques pour pénétrer l’univers de la famille Bataille.

La voix de Nathan, le fils de la famille, veuf d’une trentaine d’années, il élève seul ses jumeaux en région parisienne. Il passe les fêtes de noël 2010 dans la maison de son enfance chez sa mère Grâce ou il retrouve sa sœur aînée Elise .Il fait un compte rendu de cette réunion familiale en s’adressant à sa femme décédée il y a 6 ans, à la naissance des jumeaux mais qui vit dans son esprit et avec qui il voudrait continuer de partager sa vie.

La deuxième voix est celle de Grâce, elle nous replonge en 1981, période ou cette mère de famille de 33 ans relate dans un journal les évènements de la journée en s’adressant à son mari.

En effet à cette époque son mari, représentant en électroménager, est toujours sur les routes, ses enfants sont encore jeunes mais elle a choisi de retravailler et de prendre une jeune fille au pair,  pour s’occuper des enfants. 

Grâce réalise rapidement que son mari n’est pas insensible à la beauté de cette jeune polonaise.

Que c’est il passé entre ces deux époques ?

L’auteur reconstruit petit à petit la vie de cette famille pour nous révéler le terrible secret qui les lient tous.

J’ai beaucoup apprécié ce livre malgré un  léger malaise au départ dans le style narratif. D’un chapitre à l’autre le narrateur s’adresse à une personne différente et j’ai mis un certain temps à comprendre que Nathan s’adressait à sa femme. Une fois passée cette gène, j’ai dévoré  ce roman avec avidité passionnée par l’atmosphère envoûtante créée par tous ces non-dits.

Je trouve que Delphine Bertholon trace un beau portrait de la jalousie, elle montre à quel point la femme rejetée se sent meurtrie détruite par l’attention que celui qu’elle aime porte à une autre qu’elle. Au fur et à mesure des chapitres on sent augmenter la haine que Grâce  porte à cette jeune rivale et on comprend la brutalité de ses sentiments au regard de la souffrance qu’elle ressent.

 

«  Je voudrais me mettre en arrêt maladie, moi aussi. Je déteste te laisser seule avec la gamine des journées entières pour piquer des vieux, changer des draps, voir des mômes vomir sur les plâtres blancs de leurs jambes cassées. Je me demande ce que vous faites. Si vous parlez. De quoi. N’ose pas te questionner, je ne veux pas passe pour une jalouse hystérique .Oui : je suis jalouse. Le sentiment est laid, incontrôlable. Je ne contrôle plus rien. A cause d’elle nous nous disputons. »

 

Commenter cet article

Malika 08/10/2012 12:23

J'avais bien aimé "L'effet Larsen" de cet auteur, alors je note celui-ci !!

evalire 11/10/2012 22:23



C'était mon premier livre de cet auteur je note donc l'effet Larsen.


après un petit tour sur ton site j'ai vu ton commentaire sur Les lisières d'Olivier Adam . je viens de le terminer et je vais bientôt poster mon billet je suis plus mitigée que toi  dans mon
avis mais je pense également que ce n'est pas mon roman préféré.bonne soirée



Syl. 04/10/2012 20:18

Nooon ! J'ai des livres voyageurs en attente et je vais recevoir des partenariats. J'ai des lectures prévues. Mais en décembre pourquoi pas !
Encore merci

Syl. 02/10/2012 20:40

C'est une proposition très sympathique !

evalire 04/10/2012 20:15



laisse moi ton adresse par mail et je te l'envoie dès ce weekend . bonne soirée



Philisine Cave 30/09/2012 20:28

Je le trouve intéressant : tu as su me donner l'envie. Bises

evalire 02/10/2012 20:31



Il peut voyager .Il suffit de me faire signe .bises



Sharon 30/09/2012 17:15

Je l'ai beaucoup aimé aussi.

evalire 02/10/2012 20:41



Je n'ai pas vu ton billet .je retourne sur ton blog pour lire ton avis .bonne soirée