Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Herman Koch Le dîner

Publié le 6 Mai 2013 par evalire in lectures

 

le-diner.jpg

 

 Serge et Paul, deux frères d’une quarantaine d’années, ont choisi de se retrouver dans un restaurant chic d’Amsterdam en compagnie de leurs épouses pour parler de leurs enfants respectifs qui ont commis une mauvaise action.

Le repas s’éternise dans un échange de mondanités, sans oser aborder le sujet fatidique.

Paul raconte par le menu détail le déroulement de ce dîner.

 En dégustant l’apéritif maison  il se moque du comportement électoral de son frère qui se destine à une grande carrière politique.

Malgré le ton pompeux du maître d’hôtel qui annonce les entrées, la tension familiale augmente, et même si les conversations  restent anodines, la femme de Serge est au bord des larmes.

Avec le plat de résistance  Paul se remémore le moment ou il a découvert  la violence des actes commis par  leurs  enfants, il analyse  leur comportement  et essaie de minimiser la responsabilité de son fils.

Au dessert Serge aborde enfin le sujet qui les divisera jusqu’au décompte final de l’addition.

 

Mon résumé est volontairement court, car je ne veux rien révéler de l’intrigue de ce roman qui m’a captivé.  J’ai aimé la construction utilisée par l’auteur qui met en parallèle la progression d’un repas guindé dans un grand restaurant et la bassesse du comportement de ces parents  qui renient leur rôle d’éducateur. Ce récit utilise un humour noir qui nous met mal à l’aise parce qu’il révèle les côtés sombres de l’âme humaine.

Un roman qui dérange qui questionne mais qui ne laisse pas de marbre.

 

«  Le ris d’agneau est mariné dans de l’huile de Sardaigne et agrémentée de roquette, a expliqué le gérant qui entre-temps était arrivé devant l’assiette de Claire et indiquait de son auriculaire deux minuscules morceaux de viande. Les tomates mûries au soleil de Bulgarie. »

Ce qui frappait au premier regard dans l’assiette de Claire, c’était le vide incommensurable. Je sais parfaitement que, dans les restaurants haut de gamme, on privilégie la qualité à la quantité, mais il y a vide et vide. »

 

Un autre avis sur ce livre  celui de Philisine ici

et celui d'Athalie ici

Commenter cet article

dasola 14/06/2013 18:31

Rebonsoir, l'histoire ne peut qu'intéresser mais elle m'a mise mal à l'aise. Je ne sais pas ce qu'à voulu dire H. Koch. http://dasola.canalblog.com/archives/2011/10/12/22303198.html Bonne soirée.

evalire 15/06/2013 19:32



merci pour le lien sur ton blog qui m'a permis de découvrir ton billet sur ce livre. c'est vrai que cette histoire dérange entre le côté blin bling du restaurant et la conduite  des parents
.Mais j'ai aimé ce côté dérangeant.



Athalie 02/06/2013 19:04

J'avais loupé ton article sur ce livre ... séance de commentaire de rattrapage, donc. J'ai énormément aimé ce livre, comme toi je trouve que la construction est aspirante, on croit savoir, on croit
être du bon côté, et puis, petit à petit, les apparences se troublent ... Je trouve que c'est un livre très fort pour cela, comme les parents découvrent et couvrent une vérité, le lecteur voit s'en
dévoiler une autre. Une lecture inconfortable mais, je dirais un inconfortable juste.

evalire 03/06/2013 20:59



je viens de lire ton  billet sur ce livre et le commentaire qui explique pourquoi le homard....


Si l'adolescent est un homard qui mue, je crois que les parents ont raté quelque chose lors de leur mue .



Sylvie 12/05/2013 10:23

C'est un livre très atypique qui m'a intéressé par son thème mais gêné par sa construction... j'ai trouvé quelques longueurs quand même.

evalire 12/05/2013 14:27



J'ai aimé l'originalité de sa construction, et le thème qui dérange .



Une Comète 10/05/2013 20:26

En fait c'est sur ton billet blandine le callet que je voulais poster un commentaire! Me suis trompée! Celui-là est dans ma pile, pas encore lu!

evalire 11/05/2013 14:42



Tu peux l'avancer dans ta PAL il vaut le coup



Une Comète 10/05/2013 19:41

Je l'ai lu et je l'ai aimé mais aujourd'hui il ne m'en reste pas grand chose...

evalire 10/05/2013 20:20



Est ce que tu as  écrit  un billet ? Done moi le lien je serais hereuse de le lire .