Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Kathrine kressman Taylor Inconnu à cette adresse

Publié le 20 Novembre 2012 par evalire in lectures

 

 

inconnu.jpg

 

Un roman publié en livre de poche jeunesse, découvert avec mon petit fils (lecture proposée en classe de quatrième)

 

Martin, allemand et Max, juif  américain ont crée ensemble une galerie d’art à San Francisco. En 1930, Martin décide de retourner à Berlin avec sa famille et les deux amis continuent de communiquer par correspondance.

Martin découvre une Allemagne appauvrie et ses revenus américains lui permettent d’accéder aux classes supérieures de la société. En 1932 Hitler prend le pouvoir et Martin redoute son fanatisme mais il se laisse vite grisé par le programme politique du Fürher et rejette celui qui fut son ami au simple titre qu’il est juif.

Ce roman explique clairement la montée des idées hitlériennes en Allemagne ; Hitler,  fanatique et  grand orateur a profité d’une société allemande dans la misère et d’un peuple désespéré pour imposer ces idées.


« Une force vive. Les gens se sentent stimulés, on s’en rend compte en marchant dans les rues, en entrant dans les magasins .Ils se sont débarrassés de leur désespoir comme on enlève un vieux manteau. Ils n’ont plus honte, ils croient de nouveau à l’avenir. Peut- être  va-t-on trouver un moyen pour mettre fin à la misère. Quelque chose – j’ignore quoi –va se produire. On a trouvé un Guide ! Pourtant je me dis tout bas : où cela va-t-il nous mener ? Vaincre le désespoir nous engage souvent dans des directions insensées. »

 

Kathrine Kressman Taylor démontre qu’au nom du patriotisme, pour voir renaître leur pays les allemands pouvaient admettre comme nécessaire l’élimination de la race juive. C’est effrayant  de voir  avec quelle facilité Hitler a réussi à imposer sa dictature nazie.

 

« Tu dis que nous persécutons les libéraux, que nous brûlons les livres. Tu devrais te réveiller : est ce que le chirurgien qui enlève un cancer fait preuve de ce sentimentalisme niais ? Il taille dans le vif, sans états d’âme. Oui, nous sommes cruels. La naissance est un acte brutal ; notre re-naissance l’est aussi. Mais quelle jubilation de pouvoir enfin redresser la tête ! »  

 

Une lecture qui bouscule.

 

Commenter cet article

Vonnette 07/12/2012 16:34

oups ! tiréE c'est mieux !

Vonnette 07/12/2012 16:32

Excellent livre que j'ai lu et mes enfants aussi il y a quelques années ! J'ai assisté à la pièce de théâtre tiré du roman et je n'ai pas été déçu, l'ambiance du livre étant bien respectée.

evalire 10/12/2012 21:50



Cela ne doit pas être évident de battir une pièce sur des échanges de courrier j'aurai bien aimé la voir .



Syl. 25/11/2012 19:53

Je dois le lire... Il est un peu perdu dans la PAL ! Je sais que j'aimerais.

evalire 26/11/2012 20:18



c'est un tout petit livre qui laisse un grand souvenir



Malika 21/11/2012 16:07

Un très bonne lecture qui interroge et interpelle !!

evalire 22/11/2012 18:30



Effectivement , c'était une lecture proposée en classe de quatrième je ne sais pas comment les enfants le ressentent? mon petit fils n'est pas très bavard .