Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

La couleur des Sentiments Kathryn Stockett

Publié le 7 Juillet 2012 par evalire in lectures

 

la-couleur-des-sentiments.jpg

 

Presque un mois sans billet ( vacances obligent ) mais pas sans lectures et je redémarre avec enthousiasme par ma première lecture commune. Quel plaisir de découvrir ce livre et de pouvoir bientôt comparer nos impressions .

 

 

 Miss Skeeter, une jeune bourgeoise blanche du Mississipi souhaite faire une carrière littéraire En accord avec un éditeur elle décide d’écrire un roman constitué des témoignages de bonnes noires sur leurs conditions de vie en 1964 au service de la bourgeoisie blanche.

L’auteur nous replonge dans l’ambiance d’une ville du Mississipi dans les années 1960 quand les lois raciales règlementaient la vie des noirs et des blancs  en  séparant les deux races dans tous les instants de la vie courante comme si la race noire inférieure pouvait contaminer la race blanche supérieure  par le simple fait de la promiscuité.

L’antagonisme de cette situation  se situe dans le fait que ces populations étaient étroitement mêlées ; Une famille bourgeoise se devait  d’avoir une bonne noire pour élever les enfants, concocter les repas et entretenir le linge et la maison.

Kathryn Stockett a choisi 3 voix pour exprimer le vécu de cette situation.

Aibileen , la cinquantaine , au service d’une jeune arriviste qui malgré la faiblesse des revenus de son mari tient avant tout à tenir son rang dans la société. Aibileen représente la sagesse, elle a perdu son fils mais elle adore les enfants et elle s’occupe des bébés blancs, leur donnant souvent l’amour et l’attention que leurs parents ne prennent pas le temps de leur consacrer.

 Elle veut éduquer ces enfants pour leur donner confiance en eux, mais elle sait que vient le moment ou ils ne vont plus la connaître comme leur deuxième maman mais comme un être inférieur,appartenant à  une catégorie humaine différente de la leur, alors elle quitte la famille pour retrouver d’autres bébés des petits dont l’innocence reste une qualité humaine primordiale .

Aibileen qui écrit des prières pour aider les noirs de la paroisse et accepte sa situation se révolte quand sa patronne refuse qu’elle utilise les toilettes de la maison et l’oblige à aller dans le garage.

«  -c’est là que vous irez maintenant, et plus dans les autres, je veux dire …n’est ce pas ?....

-J’irai dans mes toilettes pour Noirs à partir de maintenant et je vais bien nettoyer celles des blancs à l’eau de javel.

Je pose mon fer sans me presser et je sens cette mauvaise graine qui grossit dans ma gorge, celle qui s’est planté après  la mort de Treelore. J’ai chaud aux joues et la langue qui me démange. Je sais pas quoi lui dire. Tout ce que je sais c’est que je le dirais pas et je sais qu’elle dira pas ce qu’elle a envie de dire elle non plus, et c’est vraiment bizarre ce qui se passe ici parce que personne parle et on arrive quand même à avoir une conversation. »

Aibeleen en écrivant son témoignage et en entraînant avec elle d’autres témoins se libère de tout ce qui lui pèse sur le cœur en  révélant par écrit le mépris qui l’a blessé sa vie durant.

Minny se décrit ainsi :

« Sous le porche de cette Blanche, je me dis tiens toi bien, Minny. Ferme ta bouche à tout ce qui pourrait t’échapper, et le restant aussi. Tâche d’avoir l’air d’une bonne qui fait ce qu’on lui dit. En fait, je suis tellement inquiète en ce moment que je suis prête à ne plus jamais répondre si c’est la condition pour garder ma place. »

Minny c’est un volcan en irruption permanente, elle change fréquemment de place car elle ne sait pas tenir sa langue mais elle a un coeur gros comme ça et c’est une super cuisinière, un atout majeur dans la profession. Elle a beaucoup de mal à se laisser convaincre pour participer au livre commun car elle se méfie énormément des Blanches, mais sa contribution l’aidera à découvrir ses capacités et peut être réussir  à se séparer de son mari qui la bat.

Miss Skeeter , bourgeoise blanche , a été élevée par une nounou Noire , qui a quitté la maison de façon mystérieuse à son adolescence et qui lui manque.

Même chez les blancs il y a un mode de vie à respecter, le but d’une jeune femme est de faire un beau mariage puis de tenir son rang dans la société .Pour cela il faut physiquement correspondre aux codes de la bienséance, rester discrète et s’effacer devant son futur conjoint. Miss Skeeter  n’est pas une révolutionnaire, mais elle a  un rêve, devenir journaliste.

En choisissant de se rapprocher de la société Noire elle perd toutes ses amies et même ses espoirs de  vie amoureuse mais elle gagne son indépendance, elle réussit à couper les ponts avec sa famille et avec cette société dévastatrice.

Ce livre démontre le pouvoir de la société dans laquelle on vit, avec sa morale et ses lois qui sont autant d’entraves à notre développement individuel.

Le geste de ses femmes noires en acceptant de témoigner sur leur vie de bonne dans cette société du Mississipi représente un engagement important dans la chute du racisme, elles ont risqué leur emploi pour défendre leurs droits mais même si la révolution ne se fera pas en un jour pouvoir s’exprimer par écrit leur a permis d’évacuer leur rancune, de prendre un peu de pouvoir et de découvrir la liberté  de s’exprimer.

   cette lecture commune est à l'initiative de   philisine 

elle a été partagée avec:

une comète

hélene choco

Adalana

Karine

shelbylee

 

Defi-PR3

 

 

   Encore un premier roman pour Anne

 

 

Commenter cet article

Anne 13/07/2012 23:43

Je ne te lis qu'en diagonale car ce livre est aussi au programme pour moi cet été !

evalire 15/07/2012 20:49



je suivrai ton billet pour connaître ton opinion



Adalana 08/07/2012 13:44

Je suis contente de voir que nous avons le même ressenti sur cette lecture !

Shelbylee 08/07/2012 09:45

Je suis entièrement d'accord avec toi sur ce point : "Ce livre démontre le pouvoir de la société dans laquelle on vit, avec sa morale et ses lois qui sont autant d’entraves à notre développement
individuel". C'est vrai que c'est bien mis en avant dans ce livre tant pour les blancs que pour les noirs.

Philisine Cave 07/07/2012 21:08

Très joli billet et bravo pour les liens ! bises et merci de ta participation.

evalire 09/07/2012 22:28



Maintenant que je suis au top pour les liens , je reprendrais avec plaisir une prochaine lecture commune. merci pour tout.



Lystig 07/07/2012 18:15

pas attirée par ce titre.
pourquoi ?
aucune idée !
(trop de sentiments, peut-être !)

evalire 09/07/2012 22:24



Oui mais des sentiments en couleur.