Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

"Oh ..." Philippe Djian

Publié le 11 Novembre 2012 par evalire in lectures

oh.jpg

 

Dans ce roman Philippe Djian se met dans la peau d’une femme

pour raconter 30 jours de sa vie. Il utilise des phrases courtes mélangeant action et pensées telles qu’elles nous viennent à l’esprit ce qui donne de la vivacité au texte. Le rythme du livre est rapide et vivant, on s’imprègne de la situation comme si on la vivait. 

«  En guise de réponse, il m’avait giflée à la volée. Je l’aurai serré dans mes bras. « Merci, Richard, merci », lui avais je dit. L’aube se levait à peine lorsque j’étais sortie du taxi, avais tendu mon bagage au portier. Signé leur fiche. On m’avait conduite à l’ascenseur. J’avais souri. J’allais pouvoir dormir seule dans un grand lit après trois jours de lutte. »

 

Michèle, divorcée, la cinquantaine, vient d’être violée mais bizarrement, en plus de la colère et de l’humiliation ressentie à la suite de cet acte, elle reconnaît avoir ressenti un plaisir inavouable dans la violence de cette relation sexuelle et elle choisit de taire cet épisode.

Troublée par cette nouvelle sensation qui la ramène au souvenir de la violence de son père en prison pour infanticide, Michèle va vivre différemment cette période de sa vie et les évènements sont nombreux ;

Son ex-mari qui s’amourache d’une jeune et jolie femme.

Sa mère défigurée par la chirurgie esthétique, qui refuse de vieillir et flirte avec de jeunes gens.

Son fils, en mal d’enfant, qui a choisit de reconnaître l’enfant que sa copine porte mais qui n’est pas le sien.

Ses remords pour avoir pris pour amant le mari de sa meilleure amie.

Ce père, en prison depuis 30 ans, qu’elle a choisit de ne plus revoir malgré les supplications de sa mère.

Les thèmes traités dans ce roman sont intéressants mais Philippe Djian n’a pas  trouvé le petit plus qui rendrait son héroïne attachante, peut être parce qu’il est homme et qu’il manque une touche féminine à ce personnage.

«  Il est tard. Plongés dans l’obscurité silencieuse, les alentours ont un air menaçant. Et pourtant cette menace attire, tient en éveil, électrise au plus profond de soi. En fait, je crois que je suis folle, je crois que j’aimerais qu’il soit là, tapi dans l’ombre, qu’il surgisse, et que nous en venions aux mains, que je me mesure à lui, de toutes mes forces, à coups de pied, à coups de poing, à coups de dents, que j’empoigne ses cheveux, que je l’attache nu au bord de ma fenêtre. Seigneur, comment puis je avoir de si effroyables pensées ?

 

Pour connaître un autre avis sur ce livre : une comète

 

Commenter cet article

Catherine 16/11/2012 19:57

J'ai vu que ce roman plaît pas mal, je l'ai noté car je n'ai jamais lu cet auteur, mais pas pour tout de suite vu le nombre de livres que j'ai reçus et ceux que je veux lire ! Bon weekend.

Une Comète 15/11/2012 12:02

Bon, tu as bien aimé quand même ?

evalire 19/11/2012 18:31



oui j'ai aimé le style d'écriture , même si au début j'ai été un peu perturbée, j'ai trouvé très vivant ces changement d'idée, le théme m'a également interessé peut être trop même c'est pour cela
que j'attendais quelque chose de plus fort au niveau sensation. je suis trop exigeante, et toujours à la recherche d'émotions. mais c'est un livre qui va resté dans mon souvenir .



Malika 12/11/2012 15:05

Ce roman m'attire pour les avis que j'en ai eu ...mais il y a un quelquechose qui me retiens !!!

evalire 12/11/2012 20:25



Même si j'ai émis un petit bémol j'ai dévoré ce livre en peu de temps , ce qui est un signe de plaisir de lecture, alors mon billet ne dois pas te retenir .bises



Philisine Cave 11/11/2012 21:40

J'arrive, j'arrive bientôt (car je suis en train de le lire) donc j'essaie de ne pas être influencée par tes dires . Bises et je n'oublierai pas ton article.

evalire 12/11/2012 20:23



je surveille ton blog pour connaitre ton avis bises