Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Emmanuèle Bernheim Tout s'est bien passé

Publié le 22 Octobre 2013 par evalire in lectures

Emmanuèle Bernheim Tout s'est bien passé

Quand un père, certes âgé et handicapé par la maladie, demande à sa fille de l’aider à en finir avec la vie, tout se bouscule dans sa tête.

Les parents donnent naissance aux enfants, mais est ce que les enfants doivent donner la mort à leurs parents, quand la maladie et la vieillesse ont détruit tout ce que l’on peut considérer comme la dignité humaine ?

Emmanuèle Bernheim réussit à traiter ce sujet tabou de l’euthanasie avec une certaine légèreté.

Le fameux papa, n’est pas de tout repos, mais plutôt du genre gentil/bougon, et il ne facilite pas la tâche de ses filles.

Jusqu’à la phrase finale : « tout s’est bien passé » qui telle un couperet rompt le lien physique avec l’être aimé, l’auteur évoque les nombreux questionnements, les doutes et les peines des deux sœurs, face au rôle déterminant que leur père leur a donné, dans son souhait de fin de vie.

Même si on est totalement pour l’euthanasie, ce qui est mon cas, la réalisation de cet acte s’avère réellement difficile. La société française n’apporte actuellement aucune aide à la pratique de l’euthanasie et le choix de ce parcours pour un des membres de sa famille semble, au regard de ce récit, d’une réalité psychologique éprouvante.

Pourtant le désir de finir sa vie dans la dignité, est le souhait de chacun, et la souffrance devant la déchéance de ses proches reste humainement invivable.

« Sa tête retombe.

-Ce n’est plus moi.

Une larme apparaît au coin de sa paupière, court sur sa tempe, et se perd près de son oreille, là où autrefois il s’était laissé pousser des rouflaquettes dont nous plaisantions.

Je ne peux pas le laisser comme ça.

- Papa, qu’est ce que tu veux que je fasse ?

Sa réponse vient tout de suite .D’un coup. Nette.

- Il faut absolument que je disparaisse.

Cette fois, je ne m’enfuis pas.

Il me regarde. Je le regarde.

-d’accord.

Que puis-je lui dire d’autre ?

Il a un petit mouvement sec du menton, un acquiescement.

Et d’un geste impatient de la main, il me signifie que je peux partir. Je t’ai assez vue.

J’en reste un instant bouche bée.

Et j’éclate de rire.

He is back. »

Commenter cet article

Nadael 25/10/2013 15:17

Un livre qui doit bouleverser... mais c'est heureux je trouve qu'on commence à parler de ce thème (l'euthanasie) dans la littérature. Si cela pouvait faire, ne serait-ce qu'un peu, avancer les mentalités...

evalire 26/10/2013 20:59

Je suis de ton avis sur l'importance de faire bouger les mentalités et ce livre est bien dans le sens ou il ne dramatise pas le sujet , mais il montre les difficultés d'appliquer cette solution pour les siens.

Sous les galets 23/10/2013 17:15

Tu sais que c'est un doc que j'ai lu en septembre pour le prix ELLE et qui m'a vraiment bouleversée, je l'ai trouvé très juste et sans complaisance (ni envers elle-même ni envers les autres d'ailleurs). Et comme toi, j'ai été bousculée par le fait que la déchéance de l'être cher est absolument invivable.

evalire 26/10/2013 20:57

Merci pour ton message , j'ai dévoré ton billets ainsi que ceux des blogs cités, ce qui m'a permis de partager une autre lecture du livre .C'est amusant,ce ne sont pas toujours les mêmes évènements qui accrochent notre mémoire et lire les billets de différentes personnes nous permet de mettre en valeur des éléments du livres qui étaient passés inaperçus.