Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Léonor de Récondo Amours

Publié le 18 Juin 2015 par evalire in lectures

Léonor de Récondo Amours

Peu ou même aucun signe d’amour dans le mariage de Victoire avec Anselme de Boisvaillant. Nous sommes en 1908 et la destinée de cette jeune femme de bonne famille passe naturellement par un mariage arrangé.

Ni amour, ni douceur, quand Anselme assouvit ses désirs sexuels en agressant sauvagement Céleste, la jeune soubrette de 17 ans.

Quand Victoire découvre que Céleste est enceinte des œuvres de son époux, elle décide de faire de cet enfant l’héritier de leur couple et d’éloigner ainsi monsieur de sa chambre.

En rapprochant ses deux mamans, le petit Adrien va guider ces deux femmes vers un amour défendu.

Superbement traité, au plus près des émotions, Léonor de Récondo honore le corps féminin à une époque ou la société et la religion condamnaient les femmes à ignorer leur désir.

Ce roman en dit long sur la condition féminine au début du vingtième siècle. Les domestiques étaient considérées comme des objets sexuels à la disposition de leur maître, et les jeunes filles aisées maintenues dans une innocence insolente.

Je tairai la fin du roman que j’aurai envisagée autrement, mais qui correspond bien à l’époque.

« Piquée au vif, Victoire avait failli tout lui raconter : la découverte de son corps, le goût sucré du sexe de Céleste, leurs ébats sans que personne en sache rien. L’envie de lui crier à la figure : « j’aime et j’existe, toi tu ne sais rien ! » Mais l’impossibilité de le faire. Alors hausser les épaules et sourire. »

Commenter cet article

Une ribambelle 16/07/2015 20:18

J'ai tellement aimé de roman. Belle découverte pour ma part.

jerome 21/06/2015 09:21

Il vient d'arriver dans ma pal, je vais m'y mettre très bientôt, trop de jolis billets comme le tine m'ont donné envie de m'y plonger !

Philisine Cave 19/06/2015 13:30

La fin m'a paru évidente : elle ne pouvait être autrement. Bisous (très bel article)

Une Comète 18/06/2015 21:10

J'aime beaucoup ton billet et comme toi je rêvais d'une autre fin...