Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Evalire

lectures, photos,musiques à partager

Véronique Ovaldé des vies d'oiseaux

Publié le 10 Décembre 2013 par evalire in lectures

Véronique Ovaldé des vies d'oiseaux

"Le lieutenant Taïbo s’est souvenu que lorsqu’il était enfant, on appelait Irigoy la ville des chiens. On disait qu’au XVIe siècle cette région hostile et désertique coincée entre les montagnes n’était habitée que par des chiens sauvages et quelques indiens. On disait que les indiens copulaient avec les chiens et que les bestioles qui étaient nées de leurs amours déviantes vivaient dans des grottes vers le nord. Il y avait eu racontait-on, une vraie communauté d’hommes chiens. "

Vida est née à Irigoy, orpheline de mère, elle a été élevée par une méchante grand-mère et un père joueur de Luth souvent absent.

Sa beauté a attiré un riche soupirant, Gustavo qui l’a épousée et emmenée loin de ce lieu de perdition.

Ils ont eu une fille Paloma, mais aujourd’hui Paloma adolescente s’est enfuie de la maison avec son amoureux, lui aussi originaire d’Irigoy.

A la suite de ce départ, Vida réalise à quel point elle est devenue l’objet de son mari, prisonnière de sa maison dorée. En épousant Gustavo , elle souhaitait oublier son passé mais elle réalise maintenant qu'elle ne peut pas renier ses racines.La fugue de sa fille l'oblige à prendre conscience de ce qu'est sa vie depuis son mariage.

Sa rencontre avec l’inspecteur Taïbo va lui permettre de reprendre pied dans sa vie, de réaliser qu’elle peut maintenant choisir d’exister par elle-même.

J’aime beaucoup le style de Véronique Ovaldé qui réussit à créer dans ses romans une ambiance, un monde entre le conte et la réalité ou le lecteur plonge avec avidité .

Commenter cet article

Lystig 16/12/2013 10:50

je n'avais pas aimé !

evalire 19/12/2013 18:33

Je comprends ce style d'écriture est spécial et si on n' accroche pas il faut changer d'auteur il y en a tellement merci pour ton passage .

Philisine Cave 15/12/2013 20:26

J'ai bien aimé mais ce n'est pas mon préféré : en numéro 1, Véra, en uméro 2, La grâce et celui-ci en troisième

evalire 19/12/2013 18:31

Il me reste donc à lire la grâce le seul que je ne connaisse pas parmi ton trio